sauveté

sauveté [ sov(ə)te ] n. f.
XIIe; salvetet XIe « salut de l'âme », puis « sécurité »; de sauf (I), lat. salvus
Didact.
1(salveté 1375) Hist. Juridiction jouissant d'une immunité. Bourgade franche créée pendant la féodalité, à l'initiative des monastères, pour servir de refuge et procéder au défrichement.
2Techn. (Apic.) Cellules de sauveté, où les abeilles élèvent des reines. — Reine de sauveté : reine rapidement éduquée par les abeilles pour remplacer une reine morte.

sauveté nom féminin (de sauf 1) Bourgade rurale fondée, dans le midi de la France, par des monastères à l'époque des défrichements des XIe-XIIe s., pour servir de refuge aux fugitifs et aux errants. ● sauveté (expressions) nom féminin (de sauf 1) Cellule de sauveté, dans une ruche, loge royale édifiée pour y élever des reines de remplacement.

⇒SAUVETÉ, subst. fém.
Vieilli ou littér. Le fait de ne pas être en péril, d'être en sécurité, hors de danger. Le connétable se retira à sauveté (...) sous une porte (CHATEAUBR., Ét. ou Disc. hist., t. 4, 1831, p. 57).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1050 salvetet relig. « salut » (Alexis, éd. Chr. Storey, 89); b) 1155 salveté « situation où l'on est hors de danger » (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 12058); ca 1165 sauveté (CHRÉTIEN, Guillaume d'Angleterre, éd. A. J. Holden, 992); 2. a) 1376 salveté « juridiction jouissant d'une immunité » (Arch. nat., JJ 109, pièce 174 ds LA CURNE); 1721 sauveté (Trév.); b) 1964 sauveté hist. médiév. « bourgade rurale destinée à servir de refuge aux fugitifs et aux errants » (Lar. encyclop.); 3. 1899 apic. cellule de sauveté (Nouv. Lar. ill., s.v. cellule); 1975 reine de sauveté (Lexis). Du lat. médiév. salvitas « inviolabilité d'un lieu, droit d'asile » (fin Xe s. ds NIERM.); « lieu jouissant d'un droit d'asile » (ca 1040 à Toulouse, ibid.); « salut, sauvegarde » (BLAISE Latin. Med. Aev.), dér. du lat. salvus (sauf1). Au sens 2, cf. les topon. La Sauvetat, La Salvetat dans le Sud de la France.

sauveté [sovte] n. f.
ÉTYM. XIIe, « état de ce qui est hors de danger »; salvetet « salut de l'âme », puis « sécurité », XIe; de sauf, lat. salvus.
Didactique.
1 (1375, salveté). Hist. Juridiction jouissant d'une immunité. Bourgade franche créée pendant la féodalité, à l'initiative des monastères, pour servir de refuge aux errants, aux fugitifs et procéder au défrichement des terres incultes.
2 Techn. (apic.). || Cellules de sauveté, où les abeilles élèvent des reines.Reine de sauveté : reine rapidement éduquée par les abeilles pour remplacer une reine morte.
3 Littér. État d'une personne sauve.
0 (…) c'était cela qui était condamné, cela qui allait disparaître, cette sauveté.
Edmonde Charles-Roux, Elle, Adrienne, p. 373.
HOM. Sauveté (p. p. adj. de sauveter).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sauvete — Sauveté Pyramide de la sauveté de Mimizan en garluche, érigée en 1009 Au Moyen Âge, une sauveté était une zone de refuge délimitée autour d une église par plusieurs bornes. À l intérieur de ce périmètre, il était interdit de poursuivre les… …   Wikipédia en Français

  • sauveté — Sauveté, Incolumitas. Je suis à sauveté, In portu sum. Je ne fay point de doute de ta sauveté, Mihi tua salus dubia non est. La chose est en sauveté et hors du danger, Res est in portu. Estre mis en sauveté, In tutum recipi …   Thresor de la langue françoyse

  • sauveté — Sauveté. s. f. Estat d une personne, d une chose mise hors de peril. Ses marchandises sont en sauveté. on a mis ses papiers en sauveté. Il n est guere en usage qu en ces phrases …   Dictionnaire de l'Académie française

  • sauvete — obs. form of safety …   Useful english dictionary

  • sauveté — (sô ve té) s. f. Terme vieilli, mais qui serait à remettre en usage. État d une personne ou d une chose mise hors de péril. Ses marchandises sont en lieu de sauveté. •   Cette menace pourrait donner de la crainte à un autre, et ferait songer à un …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Sauveté — Pyramide de la sauveté de Mimizan en garluche, érigée en 1009 Au Moyen Âge, une sauveté était une zone de refuge délimitée autour d une église par plusieurs bornes. À l intérieur de ce périmètre, il était interdit de poursuivre les fugitifs.… …   Wikipédia en Français

  • SAUVETÉ — s. f. État d une personne, d une chose mise hors de péril. Il est vieux, et ne s emploie guère que dans ces phrases : Il est en lieu de sauveté. Ses marchandises sont en sauveté …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Bornes de sauveté de Mimizan — La borne de Vigon Présentation Période ou style Moyen Âge Type Borne de sauveté Date de construction …   Wikipédia en Français

  • Saint-Martin-la-Sauvete — Saint Martin la Sauveté Pour les articles homonymes, voir Saint Martin. Saint Martin la Sauveté …   Wikipédia en Français

  • Saint-Martin-la-Sauveté — Pour les articles homonymes, voir Saint Martin. 45° 50′ 01″ N 3° 55′ 28″ E …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.